SEINS SENSIBLES, QUEL REMÈDE CHOISIR ?

Qu'entend-on par "seins sensibles" ?

Seins sensibles, douleurs, lourdeurs, élancements, brûlures… Il existe de nombreuses manières de décrire les mastodynies. Provenant du grec « mastós », ce terme utilisé par les médecins fait référence aux douleurs localisées dans la poitrine. Légères, modérées ou intenses, elles touchent généralement les deux seins et apparaissent le plus souvent en période prémenstruelle. Ces douleurs cycliques touchent 60 à 70% des femmes adultes, sans être systématiquement associées aux autres symptômes du syndrome prémenstruel (SPM).

Bien que courantes, ces douleurs peuvent avoir des répercussions sur la qualité de vie, la pratique d’une activité physique ou la sexualité. Différents remèdes permettent d’apaiser les seins sensibles et de réduire l’impact de ces douleurs au quotidien. 

Je souhaite en savoir plus ! Seins douloureux avant les règles, explications

Il existe également des mastodynies non-cycliques et / ou unilatérales. Dans ces cas-là, n’hésitez pas à en parler avec votre professionnel·le de santé.

Seins sensibles : réduire l'inconfort en adoptant de bonnes habitudes

Porter des soutiens-gorge adaptés

Porter des sous-vêtements mal ajustés peut être à l’origine de douleurs mammaires. Pourtant, sans le savoir, de nombreuses femmes ne portent pas un soutien-gorge adapté à leur poitrine. Bien connaître votre taille et opter pour une lingerie en tissu non-irritant (coton, microfibre) peut aider à protéger les seins sensibles.

Pour les femmes ayant une forte poitrine, faire le bon choix de soutien-gorge est d’autant plus important. En effet, un grand bonnet favorise le phénomène de ptôse à l’origine de douleurs ligamentaires (pour vulgariser, il s’agit d’un affaissement plus ou moins important de la poitrine). Dans ce cas, le port de soutiens-gorge de sport peut permettre de soulager les douleurs aux seins grâce à leur pouvoir de contention.

Parler librement des seins sensibles auprès des professionnel·le·s de santé 

Avoir mal aux seins peut être un effet secondaire d’un contraceptif oestro-progestatif ou d’un traitement hormonal de substitution (THS) mal adaptés. Parler de vos douleurs à votre médecin, gynécologue ou sage-femme lui permettra de déterminer leurs causes et de revoir votre contraception ou THS en conséquence.

Ce rendez-vous sera aussi l’occasion de faire pratiquer une palpation préventive de vos seins. Votre professionnel·le de santé pourra enfin vous prescrire des examens complémentaires si nécessaire.

Travailler sur le stress

Lorsque l'on ressent de l'anxiété et que simultanément, on a mal aux seins, il peut-être difficile de savoir si ce sont les douleurs qui nous stressent ou si c'est le stress qui favorise les douleurs. Quoi qu’il en soit, parler des craintes liées à vos douleurs peut aider à faire baisser la pression. Par ailleurs, certaines activités destinées à mieux gérer le stress peuvent avoir un impact positif sur les mastodynies (sport, yoga, sophrologie etc.).

 

Soulager les seins sensibles grâce à la médecine complémentaire

Les pratiques non-conventionnelles à visée thérapeutique

Certaines thérapies complémentaires proposées en médecine douce peuvent être pertinentes pour soulager les seins sensibles ou douloureux. C'est par exemple le cas de l'acupuncture ou de l'homéopathie.

Des ingrédients naturels pour calmer les seins sensibles

En complément des conseils apportés par votre médecin, gynécologue ou sage-femme, l'utilisation de certains ingrédients naturels peut aider à soulager les douleurs mammaires. Curcuma, arnica, igname sauvage… Plusieurs études scientifiques citées en fin d’article démontrent les vertus à la fois anti-oxydantes, anti-inflammatoires et analgésiques de ces ingrédients. 

La crème pour seins sensibles ou douloureux ACTESSENS associe les vertus antalgiques de l’igname sauvage, anti-œdémateuses de l’arnica et les bienfaits du curcuma. La combinaison de ces actifs objectivés permet à la fois de soulager les douleurs et d’hydrater en douceur votre poitrine. Naturelle, végane et non-hormonale, la formule de la crème ACTESSENS est particulièrement pertinente en cas de mastodynies cycliques. 

Ce soin s’applique une fois par jour, 10 à 15 jours avant les règles. Combinée à un massage de la zone mammaire, la crème ACTESSENS favorise la circulation sanguine et met en action les super actifs qui la composent !

DÉCOUVRIR LA CRÈME ACTESSENS !

Sources :

ELIA, Dr DAVID, 2021. LES MASTODYNIES CYCLIQUES. . pp. 92. Accessible à l’adresse suivante : https://www.medwell-institut.fr/wp-content/uploads/2021/10/Livre-lesMastodynies-DavidElia.pdf

CHVETZOFF, G et NAVEZ, M, 2014. Douleurs mammaires bénignes et douleurs après cancer du sein. . pp. 4. Accessible à l’adresse suivante : https://www.edimark.fr/Front/frontpost/getfiles/21564.pdf 

Van Die MD, Burger HG, Teede HJ, Bone KM. Vitex agnus-castus extracts for female reproductive disorders: a systematic review of clinical trials. Planta Med 2013 ;79(7) :562-75 

Goss PE, Li T, Theriault M, Pinto S, Thompson L. Effect of dietary flaxseed in women with cyclical mastalgia. Breast Cancer Res Treat 2000 ;64 :49.* 

Sugawara J, et al. Effect of endurance exercise training and curcumin intake on central arterial hemodynamics in postmenopausal women: pilot study. American journal of hypertension. 2012;25(6):651-6.

Sabetkasaei M, et al. The study of the neuroprotective effects of curcumin, against homocysteine intracerebroventricular injection –induced cognition impairment and oxidative stress in the rat. Physiology and Pharmacology. 2009 ;13(3) :328-39.

Khayat S, et al.Effect of curcumin on premenstrual syndrome symptoms: a double-blind randomized clinical trial. Journal of Nursing and Midwifery Urmia Uni - versity of Medical Sciences. 2016 ;13(11) :935-44.

Klaas CA, Wagner G, Laufer S, et al. Studies on the anti-inflammatory activity of phytopharmaceuticals prepared from Arnica flowers. Planta Med. 2002; 68:385–391.